L’univers épuré de Minimalist

Design 5 minutes

Lors du salon Maison & Objet en septembre dernier, j’ai eu la chance de rencontrer Gaël Manes, designer et fondateur de Minimalist.
Comme son nom l’indique, Minimalist est un concept de mobilier élégant aux lignes épurées. Il y a également un réel engagement environnemental derrière. Le diktat de la maque ? « Éliminer les superflus, c’est maitriser l’épuisement des ressources naturelles » tout en mettant en avant la fabrication française, et ça, on adore !
Comment vous dire que j’ai eu un coup de foudre pour leurs créations ?

Rien que pour vous, Gaël Manes a accepté de répondre à quelques questions.

Lunivers-epure-de-Minimalist-FrenchyFancy-4

Comment êtes-vous tombé dans l’univers du design ?
J’ai commencé des études dans le bâtiment en Polynésie à Tahiti , où j’y ai passé toute mon enfance.
J’ai maintenant 25 ans et ça fait 4 ans que je suis venu en France pour me développer, moi et mes projets. Je suis tombé d’abord dans l’architecture après avoir réalisé une licence dans le développement durable et la conception bioclimatique, j’étais alors en alternance chez un architecte. Une passion est née.

J’ai réalisé de nombreux projets suite à quoi j’ai souhaité rentrer en école d’architecture. Avec les bagages que je possédais, je pensais rentrer au moins en 3ème année mais ce ne fut jamais le cas, et le cursus durant 6 ans, je ne me voyais pas du tout « perdre  » tout ce temps pour n’obtenir au final … Qu’un diplôme. J’ai donc travaillé dans un cabinet en intérieur et extérieur, et en parallèle j’étudiais beaucoup les problèmes actuels, environnementaux et sociaux, tout ce qui se passe dans le monde et je me suis dit que j’allais faire quelque chose, apporter ma pierre à l’édifice (si ça se dit). Je me suis pris de passion pour l’optimisation, le gain de place, et j’ai commencé à travailler sur la créations de concepts innovants pour l’optimisation des espaces, j’ai d’ailleurs déposé un brevet sur un produit assez révolutionnaire qui sera bientôt commercialisé. Naturellement je me suis orienté vers le meuble, des objets petit qu’une maison, mais à travers lesquels on peux faire passer beaucoup de messages. C’est ainsi que je suis tombé dans l’univers du design. J’ai commencé par dessiner des meubles gain de place qui avaient pour objectif de répondre à des besoins bien concrets notamment dans les grandes villes. Seulement à travers ce concept, je ne répondais qu’à un seul problème : le manque de place. Derrière, cela s’adressait à une clientèle jeune donc à coûts réduit et donc forcément une fabrication extérieure pour rester dans des prix raisonnables. Beaucoup de côtés négatifs pour un seul problème résolu.
La le déclic s’est fait… le DESIGN. Je dis toujours que le design est un art, et l’art sert à véhiculer des messages. Dans ce milieu, les produits sont des coups de coeur, étant un marché milieu et haut de gamme, les prix n’étaient une barrière. Je peux ainsi toucher et développer des solutions à de problèmes actuels :
– Une fabrication 100% française,
– L’économie des ressources (matières premières)
– Faire valoir l’artisanat d’art et le savoir-faire français, (avec l’édition des artisans d’art qui ont un réel savoir-faire et aussi un atelier à faire tourner)
– Et enfin la multifonction que je n’ai pas oublié qui permet d’économiser la matière, les transports, et aussi … La place dans la maison !
– Utilisation des matériaux nobles (fer, bois , …) Et faire du qualitatif pour l’image de notre savoir faire.

Tout autant de valeurs qui sont donc intégrées à ma marque, je dis souvent que MINIMALIST c’est ma vision du futur ! Pour les collections suivantes, je vais lancer un nouveau concept que je créé et qui je pense, fera bien parler.

L'univers épuré de Minimalist

Où puisez-vous votre inspiration ?
Je puise mon inspiration dans mon environnement, la nature, les enjeux majeurs…

Pouvez-vous nous décrire une de vos journées type ?
Mes journées ? Je me lève (tôt), j’analyse un peu la presse internationale en ligne, et je segmente mes journées : conception, relation clients et développement de concept .

Je suis quelqu’un de très perfectionniste, ce qui me vaux de devoir faire beaucoup de choses comme les flyers, les cartes de visite… Tout comme lorsque je créé un produit, je dois tomber amoureux de celui-ci. Si c’est le cas, je sais que ma pièce est finie et aussi… Que ça plaira. Du coup pour répondre à la question suivante, le temps entre l’imagination d’une pièce et sa réalisation est très aléatoire. Pour la fabrication c’est pas le long, le long c’est de la mettre sur papier et de savoir comment elle sera réalisée.

L'univers épuré de Minimalist

Mobilier design

Quelle est la pièce / le projet le fou que vous rêveriez de réaliser ?
J’ai une pièce qui sortira en hors-série, une très belle pièce que je souhaite réaliser pour l’année prochaine et exposer lors d’un grand événement .

Mobilier design

Mobilier design

Mobilier design

Mobilier design

Photos Céline Alata pour FrenchyFancy

Encore merci à Gaël et toute l’équipe de Minimalist pour nous avoir si gentiment accueilli sur leur stand, et pour avoir pris le temps de répondre à nos questions !

Vous aimerez aussi…

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. .

  Subscribe  
Me notifier des

Article suivant:
L'élégance du design japonais

https://velotime.com.ua

www.velotime.com.ua/category/krossovye-velosipedy/

Декоративная штукатурка

Ooops...

Fermer

Il semblerait que vous utilisez un bloqueur de publicité.
Si vous aimez FrenchyFancy, désactivez-le ! Merci ❤️